LES CONSEILS DES EXPERTS

Partager cet article sur : Devenir fan sur Facebook rejoignez-nous sur Twitter

Bien charger sa moto

Le chargement d’une moto ne s’improvise pas.

Avant toute chose, il vous faut évaluer l’encombrement et le poids de vos bagages.
Soyez d’autant plus clairvoyant qu’à la veille d’un départ en vacances on est toujours tenté d’emporter des effets ou des objets qui au final ne s’avèreront pas indispensables.
Le choix de votre paquetage doit bien évidemment prendre en compte les capacités d’accueil de votre moto et de son équipement : porte-paquets, sacoches latérales et/ou de réservoir, valises…

 

Le but n’est pas d’éprouver la satisfaction d’avoir réussi à charger tout ce que vous souhaitiez emporter, mais que votre moto demeure saine sur le plan de la tenue de route.
Pour cela, il faut en premier lieu éviter de trop charger l’arrière.
Cette erreur est d’autant plus courante que la place y est la plus généreuse et les points d’attache les plus commodes à trouver.
Mais si votre moto est trop chargée sur l’arrière, les suspensions s’écrasent, ce qui en altère l’équilibre.
L’assiette de la moto se modifie en augmentant la chasse de la roue avant, la fourche étant forcément plus inclinée.
Votre moto va donc avoir tendance à résister aux changements de direction à basse vitesse. Vous devrez la forcer en entrée de virage, tout en vous méfiant de ne pas être entraîné par le poids supplémentaire une fois sur l’angle.

De plus, la conséquence d’un chargement en porte-à-faux arrière manquant fatalement de rigidité est de provoquer des guidonnages pouvant s’avérer dangereux lors de passages sur une portion de route bosselée.
Pour endiguer ce type de problème, il est important d’équilibrer votre chargement en utilisant au mieux l’espace situé au niveau du réservoir d’essence.
Et pour cela, la sacoche de réservoir s’impose. Qu’elle soit sanglée ou aimantée, elle vous permettra d’embarquer les objets les plus lourds qui, placés près du centre de gravité, n’aggraveront pas le transfert des masses et perturberont donc beaucoup moins l’équilibre de la moto.
Si de par leur position il convient de ne pas les surcharger, l’utilisation d’un top case et/ou de valises rigides présente elle aussi de nombreux avantages, le premier étant que vos affaires s’y trouvent à l’abri.

Néanmoins, toutes les motos ne sont pas aptes à recevoir de tels attributs. Si votre machine est équipée d’un porte-paquet sans accroches prévues pour les sacoches rigides, que ce soit d’origine ou adaptable, c’est peut-être parce que le fabricant a jugé que la partie arrière du cadre n’était pas assez solide pour être lourdement chargée.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre concessionnaire ou jetez tout simplement un œil dans le manuel d’utilisation de votre moto.
Dans ce cas, l’utilisation de sacoches cavalières que l’on installe sur la selle peut s’avérer judicieuse.
Vérifiez, en situation, qu’elles ne gênent pas les jambes et qu’elles ne viennent pas porter sur les pots d’échappement.

Pour éviter de perdre en route vos bagages les moins volumineux, soignez leur arrimage.
Les araignées et les filets élastiques sont des accessoires très pratiques
.
La sangle représente elle aussi une solution intéressante. Elle permet d’arrimer des objets assez lourds en évitant l’amplitude des tendeurs élastiques.
N’hésitez pas non plus à sangler vos valises si vous avez le moindre doute sur la résistance de leurs serrures.
Mieux vaut prévenir que guérir.
Vos bagages sont désormais bien arrimés, il ne vous reste plus qu’à régler vos suspensions. Si une moto lourdement chargée reste stable à haute vitesse, ce n’est qu’à la condition absolue que la suspension arrière encaisse la surcharge.

Sinon, elle se mettra à pomper sur les inégalités de la chaussée et communiquera à l’ensemble de la machine un louvoiement inquiétant, vous invitant à réduire la cadence.
Durcissez votre suspension arrière en conséquence, en commençant par la précontrainte du ressort puis, si votre machine en est équipée, en jouant sur la molette de l’amortissement hydraulique afin de réduire l’effet pompe à vélo.
Consultez les préconisations de réglages du constructeur, et faites de même pour adapter la pression de vos pneus à votre chargement. Bonne route…