LES CONSEILS DES EXPERTS

Partager cet article sur : Devenir fan sur Facebook rejoignez-nous sur Twitter

Les enfants et la moto

Si certains tournent le dos à la moto lorsqu’ils deviennent parents, d’autres se refusent à devoir y renoncer parce que la famille s’agrandit. Autant dire que ces derniers ont bien raison. Partager sa passion avec ses enfants, oui, c’est possible. Equipements, motos, pratiques… Beaucoup de choses existent aujourd’hui pour vivre la moto ensemble, petits et grands.

Il fut un temps où il était bien difficile de s’initier aux joies du deux-roues motorisé avant l’âge de 14 ans.
On commençait alors par le cyclomoteur ou le 50 à vitesses avant de passer à la 125 ou au 80 pour ceux nés après 1963.
A moins d’avoir un père pilote et passionné, ou tout au moins bricoleur, il n’y avait pas grand-chose d’autre à faire que de prendre son mal en patience.
Heureusement pour nos bambins, les constructeurs et les équipementiers se sont depuis penchés sur le problème.

 

Les marques Ixon, Bering, Kenny, No Fear et Schott proposent aujourd’hui des vêtements et des accessoires adaptés à la morphologie des enfants : blousons, pantalons, bottes, gants…
La marque HJC propose quant à elle quelques modèles de casques enfants homologués avec une taille de coque spécifique. De quoi pratiquer la moto en toute sécurité car il n’y a rien de pire que d’utiliser un casque d’adulte, même de petite taille, sur un enfant. Les études réalisées à ce sujet sont sans équivoque.

Côtés motos, de nombreux constructeurs ont développé une gamme enfant.
Yamaha en a longtemps été la référence avec son 50 PW, une machine sur laquelle des génération de pilotes de cross ont fait leurs armes.
Aujourd’hui on peut aussi s’initier au tout terrain avec une Honda 50 CRF, une Suzuki JR 50 ou 80 ou encore une KTM Mini Adventure ou Junior Adventure.
Pour ceux qui préfèrent l’asphalte à la terre, les marques Conti, Polini, Motoricambi et TNT, pour ne citer qu’elles, proposent des pocket-bikes et des mini-motos avec lesquelles il est possible de découvrir le pilotage.

La Fédération Française de Motocyclisme a mis en place plusieurs activités destinées aux enfants et à l’apprentissage du pilotage.
Entre 6 et 12 ans, il n’est pas question de compétition mais de pratique éducative : apprendre à conduire et découvrir une activité sportive.
Pendant sa formation, l’enfant pourra ainsi choisir son domaine de prédilection, tout-terrain ou vitesse, et passer des niveaux d’aptitude baptisés « Les Guidons » et qui vont de bronze à or en passant par l’argent.
Une fois les niveaux les plus élevés atteints, à la suite d’épreuves pratique et théoriques, il pourra alors participer à des rencontres d’approche sportive destinées à sensibiliser le jeune public sur ce qu’est la compétition motocycliste.
Pour les pilotes en herbe qui désirent se mesurer entre eux, la FFM propose plusieurs formules d’animation au cours desquelles les enfants âgés de 6 à 12 ans roulent entre eux, comme les grands, sur des terrains ou des circuits de prestige en bénéficiant d’un encadrement qualifié.
Trois formules existent : le Minibike, le Minivert et le Minitrial.
Quel que soit le parcours choisi par l’enfant, il doit être couvert par la licence FFM et encadré par un éducateur spécialisé.

D’un point de vue médical, la moto n’est pas plus dangereuse à ce niveau que le ski, le vélo ou même l’équitation.
A condition bien évidemment que l’enfant soit correctement équipé et encadré. Passé 12 ans, tous les enfants doivent passer le Certificat d’Aptitude au Sport Motocycliste pour entrer dans la cour des grands et participer aux compétitions mises en place à leur intention.
Ce certificat est obligatoire pour s’exercer sur un circuit.
Son passage consiste à répondre correctement à un examen théorique et à effectuer une série de tests pratiques qui permettront également d’acquérir une expérience de la conduite d’un deux-roues avant le passage du BSR (Brevet de sécurité routière), obligatoire pour conduire dès 14 ans un cyclomoteur sur la voie publique.
Pour en savoir plus, vous pouvez contacter la FFM ou consulter son site internet : www.ffmoto.org.

Pour ce qui est du transport des enfants en moto sur la route, sachez qu’il est soumis à des règles strictes édictées par le code de la route. Il est interdit de transporter un enfant sur le réservoir de la moto (article R412-6).
En dessous de cinq ans, l’enfant doit être installé sur un siège homologué et équipé d’un système de retenu.
Au-dessus de cinq ans, le conducteur de la moto doit s’assurer que les pieds peuvent atteindre les repose-pieds. Outre la sécurité de l’enfant mise en péril, le non-respect de cette règle peut vous valoir une amende de 35 euros.