LES CONSEILS DES EXPERTS

Partager cet article sur : Devenir fan sur Facebook rejoignez-nous sur Twitter

L'entretien du kit chaîne

La transmission secondaire est sur une moto un élément à surveiller de près. Du bon entretien du lien entre moteur et roue arrière de votre machine (pignon, chaîne et couronne) dépend la longévité de votre kit chaîne. Agrément d’utilisation et économies sont à la clef des quelques conseils qui suivent…

Une chaîne doit toujours être grasse et correctement tendue.
Les kilomètres et les intempéries exigent un contrôle et un entretien régulier sous peine d’avoir à remplacer le kit chaîne prématurément.
Si ces opérations n’ont rien de très compliqué, elles méritent néanmoins toute votre attention afin d’éviter notamment de tomber dans le piège du « faux rond » qui affecte très souvent les chaînes usagées.
Il est en effet fréquent que l’usure d’une chaîne ne se répartisse pas de façon uniforme.

En conséquence, la chaîne n’a plus la même longueur partout.
C’est ce que l’on appelle le faux rond.
En faisant tourner la roue arrière, moto placée sur béquille, on constate que la chaîne est correctement tendue par endroits et trop détendue à d’autres.
Si l’écart entre ces deux points est trop important, le remplacement du kit.chaîne s’impose. S’il demeure raisonnable, il vous faudra prendre en considération le point où la chaîne est la plus tendue pour éviter qu’elle ne se retrouve en surtension lors de son réglage.

Pour contrôler le débattement de la chaîne, il faut la pousser au maximum vers le haut, puis la tirer au maximum vers le bas.

Si vous possédez un trail sur lequel les débattements de suspensions sont importants, il vous faut effectuer cette mesure en asseyant une personne sur la selle.
En effet, moto sur béquille, l’enfoncement de la suspension arrière est ignoré et vous pourriez, là encore, vous retrouver avec une chaîne trop tendue au risque que celle-ci ne casse au passage d’une bosse.
Entre le point maxi haut et le point maxi bas, le débattement, encore appelé flèche, doit être d’environ 3 centimètres.
Au-delà de 5 centimètres, il faut retendre. Certains constructeurs préconisent des débattements autour de 2 centimètres. Pour obtenir une telle flèche, il est impératif que le faux rond de votre chaîne ne soit pas trop important. Sachez par ailleurs que plus un débattement est réduit, plus la chaîne s’use vite et mange de la puissance dans la transmission à cause des frottements plus élevés.

Pour retendre la chaîne, il faut reculer la roue arrière en commençant par desserrer l’axe de cette roue.
Il est ensuite très important de vérifier les points de repère de cet axe sur le bras oscillant de façon à ce que la roue ne se mette pas en travers lorsque vous la ferez reculer. Opérez progressivement sur chacun des systèmes de tension de chaque côté de la roue.
Avec un système de réglage vis/écrou, procédez d’un demi-tour par demi-tour en comptant leur nombre et en exécutant exactement les mêmes de chaque coté.
Avec un système d’escargots, prenez soin de bien placer les deux dans la même position angulaire.
Si vous ne possédez pas de béquille centrale, utilisez un cric automobile pour soulever la roue arrière en le plaçant sous le cadre ou le bras oscillant.
Si vous ne pouvez pas vous en procurer un, demandez à quelqu’un de vous aider en basculant la moto sur la béquille latérale.

Si une chaîne doit toujours être tendue correctement, elle doit également rester grasse sous peine d’augmenter les frottements et d’entraîner son usure mais aussi celles des pignons.
Sans oublier au passage une perte inévitable de puissance. L’option la plus rapide consiste à asperger la chaîne d’une graisse spéciale en aérosol. Vous pouvez aussi appliquer au pinceau de la graisse en pot ou en tube.

Dernière solution, l’utilisation d’une burette d’huile pour engrenage SAE80 ou 90. Notez qu’il est préférable de nettoyer une chaîne imprégnée de poussières abrasives avant de lui appliquer du lubrifiant. Pour cela, il existe des bombes de produits nettoyants bien pratiques.
Attention toutefois de ne pas utiliser n’importe quel solvant qui pourrait endommager les joints toriques de votre chaîne.
Pour assurer un bon graissage, appliquez le produit à l’intérieur de la chaîne, la force centrifuge se chargera ensuite de répartir le lubrifiant dès vos premiers tours de roues.
Faites tourner la roue arrière à la main sans démarrer votre moteur. Bien évidemment, si ces opérations vous paraissent trop délicates, votre spécialiste Moto Expert se fera un plaisir de vous venir en aide…