LES CONSEILS DES EXPERTS

Partager cet article sur : Devenir fan sur Facebook rejoignez-nous sur Twitter

Conseil de vente d'une moto d'occasion

Réussir la vente d’un véhicule d’occasion passe par quelques impératifs. Pour en obtenir le meilleur prix, l’objet de la vente doit se trouver dans le meilleur état possible et présenter le maximum de garanties à l’acheteur potentiel. Voici quelques conseils pour une transaction réussie ...


Le prix

Une bonne transaction se réalise avec un prix qui est juste ! Ni trop haut, ni trop bas. Chacune des parties, vendeur et acheteur, doit réaliser une "bonne affaire". Il vous faut donc définir ce qui sera pour vous le prix idéal de vente en prenant en compte le prix moyen des transactions réalisées sur le modèle de votre véhicule, son kilométrage, ses options... Ce sera aussi le prix idéal d’un ou plusieurs candidats à l’acquisition de votre véhicule.
La cote de « L'officiel du cycle et de la moto » s'adresse aux professionnels et sert souvent de base pour la reprise d'un véhicule... Alors que lors d'une tractation entre particuliers, c'est souvent la cote des magazines spécialisés, plus avantageuse, qui est consultée. Si votre machine est équipée d’accessoires, sachez que la règle généralement appliquée consiste à majorer le prix de vente de la moto d'un tiers du prix des accessoires. Une règle à moduler si les pièces d'origine ne sont pas fournies avec la moto...

Les papiers

N’attendez pas le jour de la vente pour réunir tous les papiers nécessaires à la vente. Préparez à l’avance les documents légaux (actes de vente, carte grise, certificat de non gage…) ainsi que tout ce qui pourra vous aider à obtenir le meilleur prix de votre machine : carnet d’entretien, certificat de garantie, factures des révisions, des accessoires installés, des pièces changées…

La grande lessive

Ne vous contentez pas d’un simple coup de Kärcher à la va-vite. Pour rendre votre moto désirable, nettoyez la dans les moindres recoins. Dégraissez le moteur, les roues, l’intérieur des garde-boue, le cadre, les béquilles et leurs fixations… N’hésitez pas non plus à donner un petit coup de polish aux éléments de carrosserie.

La rénovation

Pour tirer le meilleur prix de votre véhicule, prenez la peine de changer toutes les pièces abîmées ou cassées et remplacez les consommables (pneus, plaquettes de frein, amortisseurs…) dont l’usure est supérieure à 50%. Cela vous évitera d’avoir à négocier à la baisse le prix que vous aurez choisi d’afficher.

L'honnêteté

Il ne s’agit pas de masquer quoi que ce soit mais de présenter sous son plus bel aspect votre véhicule. Montrez à l’acheteur les éventuels petits défauts que vous n’avez pas eu le temps de corriger (plastique ou caoutchouc abîmé, peinture rayée…). Vous vendrez mieux en respectant votre acheteur. N’oubliez jamais qu’un vice ou un problème masqué peuvent vous exposer à de sérieux ennuis…

L'essai

Si vous acceptez de laisser le candidat à l’achat essayer votre moto, n’oubliez pas de prendre les garanties nécessaires. Exigez ses papiers d’identité ou son chéquier en gage. Mieux encore, montez derrière lui en passager après vous être assuré qu’il possède un permis en bonne et due forme.